AAATV Montluçon

La ligne Montluçon - Ussel


Dossier ligne montlucon ussel jpg 1

François Landry

 

Ce dossier nous emmène sur les traces de l’ancienne ligne SNCF fermée en 2008
reliant Montluçon à Ussel en passant par Eygurande-Merlines.


Des arrêts ont été effectués dans les gares principales traversées par cette ligne
afin de se rendre compte de l’évolution des dégradations occasionnées par le temps.


Dossier ligne montlucon ussel jpg 2

                                                                                                                         Source: gareauzances.wixsite

La ligne Montluçon Ussel, véritable noeud ferroviaire du massif central a connu de bien  meilleurs jours…

Le déclin lentement amorcé depuis des décennies n’a fait qu’enterrer
progressivement le service ferroviaire voyageurs et fret de tout un secteur de France.

- En 1885 la compagnie de Paris à Orléans ouvre la section Montluçon Auzances.
Celle-ci permet de desservir la gare d’Evaux-les-Bains réputée pour ses sources
thermales.

- Puis en 1887, la ligne s’étend jusqu’à la gare noeud d’Eygurande-Merlines en
dessservant la commune de Létrade.
Eygurande-Merlines, deux communes jumelées pour cet essor économique que lui
amène ce noeud ferroviaire. En effet, depuis ce vaste faisceau les directions
étaient multiples. D’abord vers le Nord, Montluçon, Bourges et surtout Paris.
Ensuite, vers l’Est, Clermont-Ferrand par la gare de bifurcation de Laqueille.
Volvic et le Mont-d’Or étaient également accessibles depuis Laqueille. On pouvait
se rendre à Bort-les-Orgues depuis la ligne Bourges-Miécaze passant par
Montluçon-Eygurande. Et enfin, Ussel, qui permettait de rejoindre l’Ouest en
desservant Limoges et Bordeaux,

- Le 15 mai 1952, le déclin commence pour la gare d’Eygurande-Merlines. La
première fermeture de ligne est appliquée. C’est celle de la ligne de Bort les
Orgues. Elle était desservie quotidiennement par un train express de nuit direct
Paris-Bourges-Montluçon-Aurillac. Après la mise en eau du barrage de Bort, la
voie se retrouva dans la vallée engloutie par les eaux du lac. Un projet de
reconstruction de la ligne plus en hauteur parallèle à l’ancien tracé sera annoncé
mais rapidement abandonné.

- En 2004, des ralentissements étaient appliqués entre Montluçon et Auzances,
pour cause de mauvaise état de la voie, rendant les trajets plus longs et moins
attractifs. C’est par là que les derniers trains directs entre Ussel et Paris Austerliz
ont circulé jusqu’en 2007 à raison d’un aller retour hebdomadaire seulement.

- Dans l’après-midi du vendredi 29 février 2008, les derniers trains de voyageurs
ont circulé entre Ussel, Eygurande-Merlines et Montluçon assuré par un autorail
X 2200 du dépôt de Limoges. La ligne est fermée pour mauvais état de la voie.

- Jusqu'au 5 juillet 2014, elle était desservie par les trains TER Auvergne circulants
entre Clermont-Ferrand et Ussel. Elle était également desservie par un train
Intercités : le mythique Ventadour reliant Bordeaux à Clermont-Ferrand deux fois
par semaine.

- Le 6 juillet 2014, la fermeture du tronçon par manque d’entretien entre
Eygurande - Merlines et Laqueuille de la ligne Ussel-Clermont Ferrand entraînera
également la suspension de l'exploitation de la section de ligne entre Ussel et
Eygurande – Merlines. L’Intercités est alors limité au parcours Ussel – Bordeaux.
En conséquence, la gare n'est plus desservie à partir de cette date.

 

Cette carte montre les anciennes villes autrefois desservies par la gare d’USSEL
et celles qui le sont actuellement :

 

Doc3 25

 

 

 

Source : Train direct – Mobilité ferroviaire : la desserte en trains directs

A noter, à l’heure où la tendance est à l’écologie, en raison des ces fermetures progressives de lignes, les trains de fret marchandises en Creuse et les échanges entre les villes Auvergnates de Montluçon, Clermont-Ferrand, vers Ussel, Bordeaux, Limoges sont devenus impossibles ou demandent d’énormes détours; ceux-ci les rendant peu encourageants et attractifs ils sont délaissés au profit du transport routier.

C’est tout un secteur du massif central qui se retrouve dépouillé de son réseau ferré.

Et ce n’est pas fini. La dernière ligne de fret existante sur ces sections fermées au service voyageurs se situe entre Clermont-Ferrand et le Mont-d’Or via Laqueille. Celle- ci permet de desservir l’usine d’embouteillage du Mont d’Or. Ce dernier vestige du fret voit également sa fin de service approcher à grand pas car elle a dernièrement été jugée non sécurisée par faute d’entretien.
« A défaut d'investissements pour résorber ces risques, l'exploitation de la ligne sera suspendue fin

2020 pour des raisons de sécurité. A défaut de prise en charge de la maintenance, l'exploitation de la
ligne ne pourra plus être assurée par SNCF Réseau au-delà de 2020.» (SNCF réseau)

 

Doc1 55

Source : F. Landry

Illustration du vide ferroviaire qui touche le massif central :

Doc2 33Source : Photo de Croquant utilisateur de wikimedia commons
licence de documentation libre GNU (http://creativecommons.org/licenses/by/3,0/deed,en)

                                                                                                                                  
                                                                                                               Source :   Société nationale des chemins de fer français
Historique
• 13 mars 2018 :
La ligne Saillat – Angoulême est fermée.
• 27 février 2018 :
La ligne St-Yrieix – Objat est fermée.
• 29 mai 2016 :
La ligne Thiers – Boën est fermée.
• 2 novembre 2015 :
La ligne Volvic – Le Mont-Dore est fermée au service de voyageurs.
• 6 juillet 2014 :
La ligne Ussel – Laqueuille est fermée.
• 9 décembre 2012 :
La ligne Gannat – St-Germain-des-Fossés est fermée au service de voyageurs.
• 1er mars 2008 :
La ligne Montluçon – Eygurande est fermée.
• 9 décembre 2007 :
La ligne Lapeyrouse – Volvic est fermée.
VIDE FERROVIAIRE

A partir de ce déclin programmé, C’est la ligne Montluçon-Ussel qui a été choisie pour représenter la fin de cette époque où le train était pour certaines petites villes, le poumon économique, de vie et d’animation. Là où résonnait le bruit des échanges de
marchandises, de voyageurs, des cafés, des hôtels et des commerces.
Aujourd’hui, de ce temps, il ne reste que des bâtiments, perdus au milieu de la végétation, de la ferraille qui se noie doucement sous la nature. Il ne reste que des rues, toutes surnommées « avenue de la gare » qui n’en n’ont plus que le nom. Il ne reste que
des façades tapissées de planches de bois, des vitrines peintes en blanc pour dissimuler leurs intérieurs. Des tilleuls bordants ces avenues, tous taillés minutieusement en tête de chat, il n’en reste aujourd’hui que des monstres décoiffés avec à leurs pieds, des
trottoirs recouverts de mousse. Et au bout de ces avenues, la même image, ces gares figées avec leurs pendules, toutes arrêtées.
De tout ce patrimoine, de tout ce travail, de tout cet argent perdu qui ont nécessité des décennies pour être mis en Tmuvre et fonctionnel, Il est immortalisé avant de disparaître et que l’on ne s’en souvienne plus.
Commençons ce voyage par le premier arrêt depuis Montluçon...

 

Commençons ce voyage par le premier arrêt depuis Montluçon...

 

 

Evaux les bains
Commune : Evaux les Bains
Département : 23 Creuse
Point Kilométrique : 355
Altitude : 470 m
En 2020, Le bâtiment et sa marquise sont dans l’ensemble bien conservés.
Les voies sont encore visibles.
Le petit abri de quai se noie dans la verdure.

 

EVAUX-LES-BAINS
façade du bâtiment (novembre 2005)

Doc3 33
Source : X. Lansade - lelimousin.net

 


(décembre 2020)
Doc4 28Source : F. Landry
Quai direction Ussel (novembre 2005)

Doc5 27Source : X. Lansade - lelimousin.net


(décembre 2020)

Doc6 28Source : F. Landry
 

Quai direction Montluçon (novembre 2005)

Doc7 22Source : X. Lansade - lelimousin.net
 

(décembre 2020)

Doc8 19Source : F. Landry
 

Abri voyageurs quai direction Montluçon
(novembre 2005)

Doc9 18Source : X. Lansade - lelimousin.net
 

(décembre 2020)
 

Doc91Source : F. Landry
 

X2800 et sa remorque en provenance de Montluçon en
direction d’Ussel (août 1997)

Doc92Source :le blog d’Hunza – Mon carnet de voyage
 

(décembre 2020)

Doc93

Source : F. Landry

 

Les X 2836 et 2883 en gare
croisement avec un X 73500 (juillet 2004)

 

Doc94Source : L. Mollard
 

(décembre 2020)

Doc95Source : F. Landry
 

Auzances
Commune : Auzances
Département : 23 Creuse
Point Kilométrique : 373
Altitude : 568 m
En 2020, Le bâtiment voyageurs est bien conservé.
En revanche les quais, voies, installations de sécurité sont très délabrés.
Les arbres ont poussé entre les traverses et les quais sont à peine distinguables.
Depuis le pont surplombant la gare, on ne voit qu’un bois étouffant le feu de
signalisation.

AUZANCES
Façade du bâtiment (novembre 2005)

Doc96Source : X. Lansade - lelimousin.net
 

(décembre 2020)
 

Doc97Source : F. Landry
 

X2800 et sa remorque a l’arrêt en gare d’Auzances
en provenance de Montluçon direction Ussel
(13 août 1997)

Doc98Source : le bog d’Hunza – Mon carnet de voyage
 

(décembre 2020)

 

Doc99Source : F. Landry
 

Arrivée en gare d’un x2800 en provenance d’Ussel
(vue depuis un pont surplombant le faisceau) 

(nov 2005)

Doc991Source : X. Lansade le limousin.net

 

(décembre 2020)
Doc992 1
Source : F. Landry

 

 


Mérinchal


Commune : Mérinchal
Département : 23 Creuse
Point Kilométrique : 386
Altitude : 704 m
En 2020, cette petite gare a gardé tout son charme.
Les voyageurs ont laissé place aux bouleaux qui prolifèrent le long de la voie.
Les inscriptions d’un autre temps peintes sur la façade sont encore visibles.

 

 

 

Petite gare de Mérinchal
(décembre 2020)
Doc993Source : F. Landry
 

 


Commune : LETRADE
Département : 23 Creuse
Point Kilométrique : 390
Altitude : 725 m

En 2020, le bâtiment voyageurs fait froid dans le dos. Il est recouvert de plaques d’acier.
Les longs quais en courbe traduisent d’un savoir faire admirable.


Façade du bâtiment (1963)

Doc994Source : Photo de Croquant utilisateur de wikimedia commons
licence de documentation libre GNU (http://creativecommons.org/licenses/by/3,0/deed,en)
 

(décembre 2020)

Doc995Source : F. Landry
 

Faisceau de la gare de Létrade
(novembre 2005)

Doc996Source : X. Lansade – lelimousin.net
 

(décembre 2020)
Doc997Source : F. Landry


Arrivée en gare d’une BB67000 en provenance de Montluçon (1991)

Doc998Source : René Gibiat
 

(décembre 2020)

Doc999Source : F. Landry
 

Eygurande-Merlines


Commune : Merlines
Département : 19 Corrèze
Altitude : 713 m
Point Kilométrique :  420
Gare intégrée dans un noeud ferroviaire
En 2020, c’est l’endroit ou le coeur se serre le plus en parcourant cette ancienne ligne.
L’ambiance est lourde à l’approche de ce grand bâtiment fantôme. On ne voit que lui au
bout de cette avenue. Ce paradis des signaux mécaniques est seul dans un silence absolu.
La graisse sur les aiguilles et les réchauffeurs à gaz sont encore visibles.

 

 

La gare à son apogée en 1900

Doc9991Source : www.lacorreze.com

 

 

EYGURANDE-MERLINES
bâtiment voyageurs et ses quais  (août 2005)

Doc9992Source : Michel Pillot – cantaloo-rail.com

 

(décembre 2020)

Doc9993Source : F. Landry
 

Quai de la gare en direction d’Ussel
(décembre 2020)

Doc9994Source : F. Landry
 

Un autorail  X2800 à quai  (Août 2005)

Doc9995Source : Michel Pillot – cantaloo-rail.com
 

(décembre 2020)
Doc9996Source : F. Landry
 

Un des derniers trains quittant la gare (juillet 2014)

 

Doc9997Source : La Montagne
 

(décembre 2020)
Doc9998Source : F. Landry
 

Un X2800 quittant la gare en direction d’Ussel. Vue depuis le pont surplombant le faisceau (février 1992)


Doc9999Source : C. Hespel
 

(décembre 2020)

Doc99991Source : F. Landry
 

 

Remerciements :
Un très grand merci aux photographes amateurs, professionnels, passionnés du train,
amoureux des anciennes voies et des petites lignes, des nostalgiques,… qui ont autorisé la
diffusion de leurs archives et photographies dans ce dossier.
En espérant que ce désastre ferroviaire s’arrête un jour… .

 

Doc99992François LANDRY
landry.francois23@gmail.com

 

 











 












Date de dernière mise à jour : mercredi, 29 décembre 2021